Relations russo-maliennes

Les relations diplomatiques entre la Fédération de Russie (à l’époque – l’URSS) et la République du Mali ont été établies le 14 octobre 1960. Le Mali a reconnu la Russie en qu’Etat-continuateur de l’URSS le 16 janvier 1992. En octobre 2015 les deux pays ont célébré conjointement et solennellement le 55-ème anniversaire de relations bilatérales, traditionnellement empreintes d’amitié.

Dès l’accession du Mali à l’indépendance notre pays a octroyé une assistance substantielle au devenir et au développement de l’Etat malien. Avec l’aide de l’Union Soviétique ont été réalisés au Mali les travaux de prospection géologique, construit une cimenterie, un stade à Bamako pour 25 mille places, un centre d’apprentissage technique, un hôpital (Gabriel Touré), mises en valeur environ 9 mille ha de nouvelles terres pour les plantations du riz dans le cadre des exploitations de l’Office du Niger, créé la Société Nationale de prospection et d’exploitation de ressources nationales du Mali, la compagnie aurifère « Kalana », construit l’aérodrome de Gao. Le volume global de crédits, consentis par l’URSS au Mali, a atteint 570 millions de dollars USA. Ont été construits gratis 6 établissements d’enseignement, dont l’Institut agricole polytechnique, la Haute école d’administration, une Ecole de médecine et nombre d’autres unités.

Des milliers de professeurs, médecins et autres spécialistes soviétiques et russes ont travaillé au Mali. Plus de 5 milles maliens ont suivi les cours de russe près le Centre culturel soviétique.

A la suite de l’implosion de l’URSS la coopération commerciale, économique, militaire, culturelle a connu un certain recul, voire a été interrompue.

Or, ces derniers temps les liens bilatéraux sont caractérisés par une dynamique nouvelle. Au cours de la visite de travail, fort fructueuse, à Moscou en mai 2009 de S.E. Monsieur M.Ouane, Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale du Mali, ont été signé l’accord sur les voyages sans visas de détenteurs de passeports diplomatiques et de service, le mémorandum de compréhension entre la Russie et le Mali sur la coopération en matière de lutte contre le terrorisme et le crime organisé transfrontalier. A l’heure actuelle on travaille sur les projets d’accords portant sur la création réciproque de centres de la science et de la culture et sur la coopération dans la lutte contre le blanchiment d’argent. En outre, une dizaine d’autres accords couvrant divers domaines d’activité lient les deux pays.

Le commerce entre la Russie et le Mali reste peu important au stade actuel, mais il existe un potentiel bien prometteur dans de nombreux secteurs économiques, tels la recherche et l’exploitation de minerais, l’extraction d’or, le transport, l’activité agricole, les installations hydrauliques et énergétiques etc. Sans oublier la défense.

La dette du Mali à l’égard de la Russie (124 millions de dollars US) a été supprimée dans sa totalité en décembre 2003.

Environ 158 citoyens russes, essentiellement les femmes, ayant épousé les maliens, et leurs enfants, résident en permanence au Mali. Une école «du dimanche» fonctionne près l’Ambassade afin d’associer enfants de citoyens de la Russie et d’autres pays de la CEI à la langue et à la culture russe.

Il existe au Mali plusieurs associations de ceux qui ont fait leurs études en URSS/Russie réunissant au total plus de 10 mille personnes.